Vous êtes-vous déjà demandés comment se passe un vrai projet scientifique? Souhaitez-vous découvrir la façon dont les chercheurs travaillent dans un laboratoire de recherche? Dans ce cas, le projet nano2hybrids devrait satisfaire votre curiosité.

Au cours des trois prochaines années, les scientifiques participant au projet nano2hybrids financé par l'UE innoveront sur de nombreux points dans les domaines de la chimie et de la communication.

La principale action d'information des chercheurs consistera à révéler quotidiennement les progrès de leur recherche, par le biais de vidéos sur leurs essais et tribulations sur leur site web, et également sur le site très prisé de partage de vidéos, YouTube. Le consortium, composé de 15 scientifiques, pourra ainsi montrer au grand public ce dont la science est vraiment faite. De plus, la nouvelle génération se sentira peut-être plus attirée par une carrière scientifique.

L'idée principale du projet est d'utiliser une technique innovante de plasma pour modifier la surface des nanotubes de carbone, et pour construire des structures métalliques de quelques atomes à ajouter sur la surface des tubes. Ces matériaux hybrides de nanotubes métalliques pourraient avoir un potentiel énorme pour une utilisation dans les capteurs de gaz.

D'après une estimation, des millions de ces nanotubes pourraient être transformés en une pâte, qui serait ensuite étalée en fines couches sur les électrodes imprimées sur un petit carré de plastique. Les scientifiques affirment pouvoir développer ce procédé en l'un des dispositifs les plus petits, les moins coûteux et les plus sensibles qui soit. Il pourrait détecter toutes sortes de gaz, du plus dangereux au plus commun. Le dispositif mis en oeuvre pourrait ensuite être commercialisé par le partenaire privé impliqué dans le projet.

Dans ce projet hors du commun, les scientifiques, chacun doté de sa propre caméra, visent à entraîner le grand public dans leur voyage scientifique, et à partager l'expérience que représente la science.

Les participants au projet ont fait équipe avec le Vega Science Trust, réputé pour sa création de films scientifiques. Le Trust a, à son tour, présenté les partenaires du projet à Ed Goldwyn, le premier producteur ayant réalisé des documentaires vidéo sur la BBC (British Broadcasting Corporation).

«Nous espérons sincèrement ouvrir le dialogue par l'intermédiaire du site web», déclare Chris Ewels, coordinateur en communication scientifique du projet nano2hybrids.
«Le site web est une expérience parallèle aux autres expériences scientifiques. Divers partenaires du projet ont des idées bien différentes des personnes avec lesquelles ils/elles souhaitent communiquer», a-t-il ajouté.

Jusqu'à présent, les scientifiques impliqués dans le projet ont publié 16 vidéos sur YouTube, consultées par plus de 1000 personnes. Les enregistrements sont également disponibles sur le site web du projet.

Bien que le contenu scientifique de haute qualité disponible sur YouTube soit encore limité, le projet nano2hybrids pourrait contribuer à faire basculer cette tendance.

Pour de plus amples informations, consulter:


http://www.nano2hybrids.net/index.php
http://www.youtube.com/results?search_query=nano2hybrids
http://cordis.europa.eu/nanotechnology/


Source : Consortium du projet nano2hybrids et Société américaine de chimie

Retour à l'accueil